Le Répertoire

Saison 2022

Lully et Jenkins

Les concerts

Affiche pour le concert 2022 sur Lully avec le Roi Soleil en fond

Sous la direction de Thierry Merle, de la musique contemporaine avec le Requiem de Karl Jenkins et du romantique avec Rossini, dans des extraits de la Petite Messe Solennelle. Chœur et orchestre de l’Ensemble Vocal du Dauphiné ainsi que les solistes lors des concerts :

  • Église de Davézieux, le 18 mars 2022
  • Église de La Tour du Pin, le 29 mars 2022
  • Lyon Abbaye d’Ainay, le 31 mars 2022
  • Église d’Ampuis, le 5 avril 2022
  • Église de Lens Lestang, le 10 avril 2022
Couverture de la partition du Requiem de Jenkins

Karl Jenkins

 Requiem

Les solistes :

  • Sophie Avril-Leydier (soprano)
  • Béatrice Merle, EVD (soprano)
  • Nadine Ovigny, EVD (soprano)
  • Christophe Baska, (contreténor),
  • Richard Soignon (ténor),
  • David Roubaud (basse),

L’orchestre est composé de :

Violons I, violons II, violoncelles, contrebasse, 1 flûte, 2 trombones, 2 cors, timbales,, grosse caisse

Partition Te Deum de Lully - Couverture

Jean-Baptiste Lully

Te Deum

Les solistes :

  • Sophie Avril-Leydier
  • Béatrice Merle
  • Christophe Baska,
  • Richard Soignon,
  • David Roubaud

L’orchestre est composé de :

Violons I, violons II, altos, violoncelles, contrebasse, 1 flûte, 2 clarinettes, 2 trombones, 2 trompettes, 2 cors, timbales,, timbales

Les Solistes

Sophie Avril-Leydier à Lens-Lestang

Sophie Avril-Leydier

Soprano

Étudie au Conservatoire de Romans puis au CNR de Lyon où elle reçoit les diplômes de solfège, d’histoire de la musique et d’analyse musicale.

lire plus

Les Solistes

Sophie Avril-Leydier

Soprano

Sa formation

Les cours de chant

Sophie AVRIL-LEYDIER commence la musique dès l’âge de 13 ans et obtient son prix de chant au conservatoire de Romans sur Isère (Drôme) à 19 ans.

Elle décide alors de devenir chanteuse lyrique et complète sa formation musicale au CNR de Lyon, où elle reçoit les diplômes de solfège, d’histoire de la musique, d’analyse musicale et d’esthétique.

Elle travaille assidûment la technique vocale avec Madame Elisabeth Piaton, du Mozarteum de Salzburg.

Les concours

Après avoir suivi une classe de maître avec Mme Montserrat  Caballé en Allemagne, elle est finaliste des concours internationaux de Gascogne et de Marmande en 2003.

L’année suivante, elle suit des classes de maître avec Mmes Grace Bumbry et Raina Kabaivanska après avoir été demi-finaliste du concours Reine Elisabeth de Belgique.

En 2005, elle est finaliste du Concours de Voix d’Or, puis demi-finaliste du concours Francesco Viñas en Espagne, où elle est très chaleureusement félicitée par Mme Régine Crespin qui l’encourage à monter sur les planches.

Sophie Avril-Leydier avec un châle, photo en noir et blanc

Son parcours

Sophie Avril-Leydier, sur scène avec un foulard orange porté en turban

 Elle chante d’abord de la musique baroque : Nina et Lindor de Duny (rôle de Nina) avec des musiciens des Arts Florissants, ainsi que dans les Festes de Thalie de Mouret durant les « Fêtes d’été » de Lyon en 1997. On l’entend dans de nombreux oratorios :

  • l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns en 1996,
  • Die Schöpfung de Haydn en 2001,
  • la Messe en ut mineur de Mozart en 2002,
  • la Messe en si mineur de Bach en 2004
  • le Messie de Haëndel en 2005,
  • le Gloria, le Beatus vir et le Dixit de Vivaldi en mars 2007.

Enfin, elle a chanté les rôles de :

  • Mme Herz dans Der Schauspieldirektor de Mozart,
  • Barberina dans Le Nozze di Figaro, avec une mise en scène de Jean Giraudeau,
  • Junon dans Orphée aux Enfers d’Offenbach
  • Despina dans Cosi Fan Tutte de Mozart à Lyon, Vals-lès Bain, en 2008
  • Cunégonde dans Candide de Bernstein en 2007
  • Sandrina dans La Finta Giardiniera de Mozart en 2007
  • Fiordiligi dans Cosi Fan Tutte de Mozart en 2010
  • Rosario dans Goyescas de Granados en 2010.

En 2012, elle a été finaliste des New York International Auditions et a chanté Catherine dans La Jolie Fille de Perth de Bizet.

Christophe Baska

Christophe Baska

 Contreténor

1er prix A.P.H. de piano et orgue. Cours de chant au Centre de la Voix à Lyon puis au CNSMD. Il obtient un Diplôme National Études Supérieures de Musique.

lire plus

Les Solistes

Christophe Baska

Contreténor

Sa formation

Né en 1977, Christophe Baska commence sa formation musicale à l'âge de 9 ans au piano et à l'orgue. C'est avec ces deux instruments qu'il remporte le premier prix du concours national A.P.H (Association des Professeurs agréés par Hohner) respectivement en 1995 et 1997.
Sa tessiture naturellement étendue vers l'aigu l'amène à s'intéresser parallèlement à la voix de contreténor. Encouragé par le phoniatre Jean-Blaise Roch, il commence en 2002 à travailler dans ce registre avec Isabelle Eschenbrenner au Centre de la Voix Rhône-Alpes. Il intègre en 2004 le CNSMD (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse) de Lyon dans la classe de chant du département de musique ancienne (direction Yves Rechsteiner). Il termine son cursus en juin 2009 en obtenant le DNESM (Diplôme National d'Études Supérieures Musicales).

Christophe Baska par Serge Tizac devant un beau panneau de bois sculpté

Photo de Serge Tizac

Son parcours

Christophe Baska avec l'EVD dans le Messie - 2017

Christophe Baska - EVD - Messie de Haendel - 2017.

Christophe Baska chante comme soliste sous la direction de :

  • Emmanuelle Haïm,
  • Jean Tubéry ,
  • Joël Suhubiette ,
  • Philippe Péatier,
  • Thierry Merle,
  • Sébastien d’Hérin, avec lequel il enregistre « The Fairy Queen » de H.Purcell,
  • Franck-Emmanuel Comte  pour le disque « A Shakespeare Fantasy » (airs et duos de H.Purcell)
  • Nicole Corti pour le CD « Ôm » (chœurs d'hommes).

On a pu ainsi l’entendre au festival de musique baroque de Lyon, celui d’Ambronay, de la Chaise-Dieu, aux Rencontres musicales en Loire,  à l'Opéra d'Avignon, et ceux de Clermont-Ferrand,  Dijon et Lille

De 2013 à 2016, il est en tournée pour 111 représentations dans « Golgota », spectacle de Bartabas, où il interprète des motets de T.L de Victoria arrangés pour une voix, un cornet et un luth, sous la direction musicale de Jean Tubéry, sur les scènes nationales et dans des théâtres tels que l’Opéra de Bordeaux , celui de Rome et le Sadler’s Wells de Londres.

En chœur, il se produit avec

  • Nicole Corti,
  • Emmanuelle Haïm, 
  • William Christie,
  • Hervé Niquet,
  • Geoffroy Jourdain.
Richard Soignon à Lens-Lestang

Richard Soignon

Ténor

Il est originaire de Brioude en Haute-Loire. Il chante depuis l’âge de 4 ans. A 11 ans, il intègre la CAMERATA BRIVATENSIS, chorale de Brioude

lire plus

Les Solistes

richard soignon

Ténor

Sa formation

Richard SOIGNON est originaire de Brioude en Haute-Loire.

Il chante depuis l’âge de 4 ans. A 11 ans, il intègre la CAMERATA BRIVATENSIS, chorale brivadoise spécialisée dans le répertoire Renaissance. Il se produit dans de nombreux concerts, fêtes et rencontres musicales pendant 10 ans, en France ou à l’étranger (Le Puy en Velay, Sarlat, Riquewihr, Venise, Vienne…).

Il entre au conservatoire du Puy-en-Velay en 1999 où il débute sa formation lyrique dans la classe de chant de Nicole PIRAS. Il intègre parallèlement l’octuor masculin VOCI DA CAPELLA, dirigé par Francis GOT à Clermont Ferrand. Pendant deux saisons, il y découvre la musique religieuse orthodoxe et la musique contemporaine.

Portrait de Richard Soignon

Son parcours

Richard Soignon, en tenue d'opérette pour le rôle de Beaujolais dans Trombalcazar

Montluçonnais En 2001, il débute ses prestations solistes avec des airs d’opéras italiens lors de tournées estivales sur le 42-43 avec la famille CHABOUNIA (Biélorusse), sous la houlette de l’association ART ET MELODIE.

Il est « Aristide » dans LES PETITES MICHUS, opérette de MESSAGER dirigée par Jean-Louis JAM au Théâtre de Clermont-Ferrand en 2005 puis « Orphée » dans ORPHEE AUX ENFERS d’OFFENBACH dirigé par Raphaël BRUNON au Théâtre du Puy en Velay en 2006 et 2007.

Il interprète LA PETITE MESSE SOLENNELLE de ROSSINI avec le pianiste Cyril HUVE en 2007 au Puy en Velay et à Leipzig. Il poursuit sa formation lors de stages de chants à l’académie de Musique de La Chaise Dieu avec le contre ténor Robert EXPERT.

Depuis 2009, il collabore à divers projets musicaux en Rhône Alpes et en Auvergne, avec les ensembles :

  • Ensemble Vocal du Dauphiné dirigé par Thierry MERLE,
  • Ponot Arvoly dirigé par Thierry REYNAUD
  • Sine Nomine dirigé par Julien COURTOIS,
  • Scherzi Musicali (Montluçon) dirigé par Martine LAURENT GAUMET.

Le répertoire est large : Monteverdi, Allegri, Bach, Mozart, Gounod, Rossini...

David Roubaud

david Roubaud

Baryton-Basse

Diplôme d’ingénieur,  médaille d’or de conservatoire en chant. Carrière à la fois de basse lyrique à l’opéra et d’ingénieur informatique

lire plus

Les Solistes

David Roubaud

Basse

Sa formation

Il commence la musique à 11 ans par l’apprentissage de la guitare, de la batterie et du violoncelle, et se produit dès son adolescence dans des formations rock, puis en big band de jazz et en orchestre symphonique amateur.

À la fin de ses études d’ingénieur, après quelques années de découverte du répertoire d’opéra en autodidacte, il prend ses premiers cours de chant avec le baryton-basse David Boitel à Lille, puis obtient une médaille d’or au Conservatoire de Tourcoing.

Il approfondira son travail de l’interprétation baroque lors de masterclasses avec le chef Jean-Claude Malgoire, puis suivra une formation en pédagogie vocale auprès du Centre de la Voix Rhône-Alpes, à Lyon.

David Roubaud, GrabMusik

Grabmusik

Son parcours

Il obtient ses premiers engagements professionnels dans le Nord-Pas de Calais en parallèle de sa carrière d’ingénieur comme choriste ou dans des petits rôles pour l’Orchestre National de Lille ("La Cenerentola", "Werther") et l’opéra de Tourcoing ("Don Giovanni", "La belle Hélène", "La Chauve-Souris"…).

Il est également basse soliste en Oratorio ("Requiem" de Fauré, "Messa di Gloria" de Puccini, "Elias" de Mendelssohn, Cantates funèbres de Bach et Telemann, "Messe Nelson" de Haydn…).

 

En 2005, il met entre parenthèses sa carrière d’ingénieur pour devenir artiste lyrique à plein temps.

Engagé par l’opéra d’Avignon et les Chorégies d’Orange, il y alterne les productions comme choriste, dans des petits rôles ou pour des rôles de premier plan comme le Bobby Le Noir dans "Le petit Ramoneur" de Britten.

 

 

David Roubaud dans la Servante Maitresse à Sorgues

La Servante Maîtresse

En parallèle, il est engagé pour chanter :

  • Don Alfonso dans "Cosi Fan Tutte"  (Académie Lyrique de Vendôme),
  • Les Diables des "Contes d’Hoffmann",
  • Duparquet dans "Ciboulette" (opéra des Garrigues)
  •  Pandolphe dans "La Servante Maitresse" de Pergolese.

Sur cette période, il se produira également en Oratorio :

  • dans la "Grabmusik" de Mozart et la "Paukenmesse" de Haydn sous la direction de Michel Piquemal,
  • dans la "Messa di Gloria" de Puccini,
  • dans le motet "In Exitu Israel" de Mondonville
  • ou le "Dixit Dominus" de Haendel.

Depuis 2009, il partage ses activités entre des prestations d’ingénieur indépendant, d’artiste voix off international, de professeur de chant et de chanteur, notamment en récital au travers de son duo avec le pianiste italien David Di Censo, avec qui il se produit régulièrement en France, en Suisse et en Italie dans un répertoire comprenant des Lieder, de la mélodie française et de l’opéra.

Il continue également à se produire en Oratorio :

  • "La Création" de Haydn,
  • "Stabat Mater" de Rossini,
  • "Rebecca" de César Franck,
  • "Te Deum" de Lully avec l’Ensemble Vocal du Dauphiné.
David Roubaud à Aix

In exitu Israel

Vidéo

Dies iræ (jour de colère)- Église de Lens- Lestang (Drôme), le 28 mars 2022

Lettre d’information

Je veux être Informé des prochains concerts
et de la parution des nouveaux articles.

En remplissant ce formulaire, vous consentez à ce que l'EVD, en sa qualité de responsable de traitement, collecte vos données afin de vous envoyer des communications par voie électronique.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. Pour faire valoir votre droit d’accès ou d’effacement, consultez notre politique de confidentialité.